Afin de vous proposer le meilleur service possible le site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
Shopping cart Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

Dorat Régulus et la feinte par amour Thouvenin Joseph (dit l'aîné) reliure maroquin doublée

1 450,00 €

138LRBDorat

Occasion

La description

Régulus tragédie et la feinte par Amour, comédie en trois actes. Finement relié par Thouvenin l'aîné (le grand Thouvenin) en maroquin à grains longs et doublé de maroquin vert avec fin décor d'entrelacs dorés.

Plus de détails

En savoir plus

Dorat Thouvenin Joseph (dit l'aîné)

Régulus tragédie et la feinte par Amour, comédie en trois actes. Finement relié par Thouvenin l'aîné (le grand Thouvenin) en maroquin à grains longs et doublé de maroquin vert avec fin décor d'entrelacs dorés.



Paris Delalain 1782 1 volume In 8 de 4 feuillets, 158 pages, 1 feuillets d'errata, circa 40 forts feuillets vierges placés par le relieur, plein maroquin rouge à grains longs, dos à nerf orné de filets dorés, plats encadrés d'un sobre filet doré, superbes contre-plat composé d'une pièce de maroquin vert encadrée d'une bordure de maroquin rouge. Le tout orné de très fins entrelacs et fleurons. Signé Thouvenin en pied. Petits frottements sans gravité aux coiffes et mors.


Rare reliure doublée de Thouvenin. Tout est dans la doublure. voila une reliure qui "feint" la modestie "par amour" du livre et qui révèle toute sa beauté si seulement nous prenons le temps de l'ouvrir.
Thouvenin Joseph dit lAîné est le plus célèbre de cette longue dynastie de relieur, né en 1790.  Il entre en apprentissage en 1802 à onze ans chez Bozérian le jeune, rien de moins ! A seize ans il était un des premiers ouvriers de cet atelier qu'il quitta en 1813 pour s'établir à son compte. Si nous le connaissons pour ses célèbres Reliures à la cathédrales, qui annonçaient la reliure semi industrielle de la fin du XIXe, il réalisa aussi quelques petits chefs d'oeuvres de délicatesse. Les filets de décor de cette doublure sont de la plus grande finesse et d'une superbe précision.